jeudi 27 avril 2017

Le mot de l'année 2017

Allez ! À vos claviers ! Le vote pour le mot de l'année 2017 est lancé et vous avez jusqu'au 17 mai pour participer en ligne à cette élection un peu particulière.
L'an dernier, près de 100 000 personnes avaient voté.

Vous aurez le choix entre 11 mots, dont un a été choisi par des collégiens (MATRAQUE. Ce n'est pas une blague).
Pour voter, c'est très simple : rendez-vous sur CETTE PAGE, faites votre choix, validez... Et voilà !

Alors, BREXIT, POST-VÉRITÉ, HÉSITATION ?  Personnellement, j'ai un petit faible pour RENOUVEAU...

lundi 10 avril 2017

Profites-en !

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que l'impératif des verbes du premier groupe à la deuxième personne du singulier ne prend pas de s, contrairement à l'indicatif (tu manges / mange, par exemple). Ceci étant, ce petit rappel ne sera pas forcément inutile pour tout le monde...
Pourtant, on écrit profites-en, ou manges-en !
Ah ! La langue française... Voilà de quoi embrouiller celles et ceux qui sont fâchés avec l'orthographe !

En fait, la raison est assez simple et mérite d'être connue (rappelée) : lorsque le verbe à l'impératif est suivi du pronom EN, on ajoute un s au verbe pour des raisons d'euphonie et éviter ainsi un hiatus. C'est aussi simple que cela, et l'on retrouve l'application de cette "loi" dans d'autres situations (le t de "mange-t-il ?", ou le l' de "si l'on", pour ne citer que ces situations très répandues).

Ah oui : le verbe cueillir, bien que n'étant pas du premier groupe, est aussi concerné par cette règle :
Ces fleurs sont bien belles, cueilles-en donc !

On parle bien ici du pronom EN, et non de la préposition... Nuance importante, comme le montre ce petit exemple :

Profites-en... Mais profite en silence !

lundi 27 mars 2017

Le français, langue du futur

Qui a dit que le français était en déclin dans le monde ?
S'il est mis à mal dans notre propre pays par les Français eux-mêmes et plus particulièrement par les jeunes générations (et ce n'est pas seulement la faute des sms et autres réseaux sociaux, n'est-ce pas : l'Éducation nationale ne fait pas vraiment tout ce qu'il faudrait pour redonner à nos jeunes le goût de l'orthographe et de la lecture), le français est aujourd'hui la cinquième langue la plus parlée dans le monde derrière le mandarin, l'anglais, l'espagnol et l'arabe, soit environ 275 millions de francophones.
Et connaissez-vous la meilleure ? Ça ne devrait qu'augmenter dans les années à venir ! On estime qu'en 2050 (ce qui n'est pas si éloigné que cela) le français sera la langue la plus parlée sur notre planète. Voilà une bonne, que dis-je, une excellente nouvelle !
Il est donc plus que jamais urgent de remettre son apprentissage au centre des préoccupations de notre école...

dimanche 19 février 2017

Trafic ou traffic ?

Ce matin, à la télévision, je lis en sous-titre d'un reportage : "Traffic de Ferrari démantelé".
Je ne citerai pas la chaîne, car malheureusement cette faute est devenue aussi courante que celle faite avec ballade / balade. À la différence près que ballade et balade sont deux mots existant bel et bien dans la langue française.
Traffic, avec deux F, n'existe pas en français. C'est un mot ANGLAIS ! C'est aussi simple que cela.
TRAFIC, avec un seul F, est FRANÇAIS. Et c'est la seule orthographe possible, quel que soit le sens du mot (commerce illégal ou transport / circulation).
Qu'on se le dise, une bonne fois pour toutes.

lundi 2 janvier 2017

Je vous souhaite des rêves...

En ce début d'année, je vous livre ce célèbre et très beau texte de Jacques BREL,  entendu pour la première fois le 1er janvier 1968 sur Europe 1.
Un texte intemporel et qui devrait être lu et relu tous les jours, et non pas seulement en cette période de vœux...

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir.
Et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil, et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

dimanche 1 janvier 2017

Bonne année 2017


Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible.
Antoine de Saint-Exupéry

Bonne année 2017 à tous !