lundi 23 juin 2014

L comme...

L comme...
(choix très personnel, plus ou moins influencé par la position de la lune le 22 juin 2014 à 23h47, le programme proposé par Télé Bocal à 23h59, la température extérieure relevée à Béziers le 23 à 01h13 et les effets du café pris il y a environ 4 heures)

Lagon
Quand on y a goûté, on ne souhaite qu'une chose : remettre ça au plus tôt. Pour moi c'était en 1993... Et le rêve de refaire trempette dans les eaux chaudes et transparentes d'un lagon n'est pas abandonné. Disons que c'est le genre de projet qui demande tout de même un minimum de préparation...

Laïcité
Est-il nécessaire de rappeler la définition de ce mot ? Je pense que ça ne fera pas de mal :
Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l'Église et de l'État et qui exclut les Églises de l'exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l'organisation de l'enseignement. (Larousse en ligne)
Son principe figure en toutes lettres dans l'article 1 de la Constitution française de 1958.

Laïus
Si, à l'origine, un laïus est un discours plutôt ennuyeux et un poil trop long (voir l'origine du mot ici), il n'en demeure pas moins un exercice délicat. Et tous ceux qui ont eu au moins une fois dans leur vie à faire un discours me comprendront. La profession que j'ai exercée pendant plus de 25 ans m'a souvent amené à prendre la parole en public. Aujourd'hui, je mets à profit cette expérience pour écrire des discours... pour les autres.

Langage / Langue
Comment communiquer ou s'instruire efficacement si on ne maîtrise pas ne serait-ce que les fondements de sa langue natale ? Car les faits sont têtus : les enfants qui s'en sortent le mieux à l'école sont ceux qui sont capables de lire correctement. Cet acquis fondamental reste le bagage le plus précieux pour le futur adulte... Car, aujourd'hui encore, on n'a rien trouvé de plus efficace que l'écrit pour transmettre le savoir et l'information.

Languedoc
J'y suis ! Et voici une région qui gagne à être connue au-delà des clichés touristiques habituels (plage, soleil et vignes, pour ne citer que les principaux). L'arrière-pays est de toute beauté et d'une richesse exceptionnelle. Le Languedoc a d'ailleurs inspiré de nombreux artistes. Plus modestement, je peux vous recommander le livre d'une Belge, prof d'anglais, venue s'installer dans les environs il y a quelques années et qui est tombée sous le charme de la région, au point d'en faire une description d'une simplicité et d'une sincérité lumineuses. À vous donner envie de partir en randonnée (ou plus simplement en balade) dans le coin lors de vos prochaines vacances !
Quand l'âne flotte, c'est qu'il a beaucoup plu, Aline Nusson, Éditions Libre Label

Larousse
Julie pour les intimes. Compagne fidèle, bonne conseillère, dont j'use et abuse plusieurs fois par jour, parfois. Et ce sans que Bob, un autre très bon ami, ne me fasse de scène de jalousie. C'est beau l'amour. Des mots.

Latin
J'en ai fait. Comme tous les élèves de secondaire de ma génération, si je me souviens bien. Et je garde de cette matière très "académique" un excellent souvenir et surtout une certaine rigueur intellectuelle qui m'a rendu, par la suite, beaucoup de services dans mes (longues) études, mais aussi dans la compréhension de ma propre langue, sans parler du bagage de culture générale que cette matière aujourd'hui totalement marginalisée m'a permis de constituer.
Ai aussi tâté du grec, mais moins longtemps.
Le Gaffiot trône toujours en bonne place dans ma bibliothèque personnelle, et ce depuis 1977. Et vous savez quoi ? Il m'arrive encore de l'ouvrir !

Lecture / Livre
Je n'arrive pas à imaginer un monde sans livres, une vie sans lecture. Aussi loin que peuvent remonter mes souvenirs, je me vois avec un livre. Milliers de tranches de bonheur. De vie. De rêves.
Inculquer l'amour de la lecture et des livres à un enfant, c'est lui offrir les clefs de son avenir. Je suis profondément reconnaissant envers mes parents de m'avoir donné ce goût-là.

Lens / Lille
Deux villes phares du Nord-Pas-de-Calais qui tiennent une place à part dans mon cœur. J'ai vécu un an dans la première mais m'y suis aussi rendu très régulièrement pendant plus de dix ans, passions pour l'équipe locale et pour l'esprit des gens du coin obligent (passions toujours vivantes). Et s'il m'arrive encore d'y aller, moins souvent compte tenu de l'éloignement, c'est aussi, dorénavant, pour son musée.
Quant à la deuxième, j'y ai travaillé de nombreuses années et m'y rends toujours plusieurs fois par an en tant que réserviste de l'armée de Terre.
Bref, deux métropoles à découvrir autrement qu'à travers les clichés un peu (beaucoup) éculés sur le "Nooord".

Lettre
Une de mes principales activités. J'en écris de toutes sortes, qu'elles soient d'amour ou simplement administratives. Mais ce sont toutes des tranches de vie que je côtoie, pénètre, fait miennes, le temps de la rédaction de quelques lignes. Privilège du métier d'écrivain public.

Littéraire
Ce n'est ni une tare ni un gros mot. Ce n'est pas non plus un privilège. Mais c'est une qualité qui s'acquiert. Et le plus tôt est le mieux. Le système éducatif français a une fâcheuse tendance à l'opposer au "scientifique", ce qui est une approche à la fois caricaturale et erronée de la réalité. Car pour être un bon scientifique, il faut être, ou avoir été, un bon littéraire au sens premier du terme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire