dimanche 29 juin 2014

Bons mots (2)

Extraits de L'aimable compagnon - Nouveau recueil de bons mots, de fines saillies, de réparties spirituelles, d'historiettes et d'anecdotes plaisantes, naïvetés, menus propos, etc. Montréal. 1899.
Consultable en ligne ici.
Et ça vaut le détour !




Dans un café de petite ville de province, on parle du député de l'arrondissement, l'une des plus marquantes nullités de l'opportunisme.
‑ En voilà un qui a la langue bien pendue, dit quelqu'un, sur le ton de l'admiration ; c'est un véritable moulin à paroles !
‑ Hélas ! oui, réplique un loustic ; mais, comme tous les moulins, il tourne d'autant plus vite que sa meule n'a rien à broyer.

-----

Un jeune cycliste tombe sur le boulevard et, ne s'étant pas blessé, s'écrie : Présent !
Un passant. ‑ Pourquoi criez-vous présent, mon ami ?
‑ C'est pour répondre à la pelle, monsieur.

-----

Entendu sur le boulevard :
‑ Ce cher Gontran ! Encore à Paris à cette époque, toi qui étais accoutumé à passer chaque hiver dans le Midi !
‑ Hélas ! mon cher, le Midi est fatal à ma famille. Tu sais que j'avais deux sœurs. Eh bien ! l'une est morte d'une maladie de peau à Foix et l'autre d'une maladie de foie à Pau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire