samedi 6 juillet 2013

Vive les vacances !

Officiellement, et hors épreuves du baccalauréat, nos écoliers (et leurs profs) sont en vacances aujourd'hui (hier soir pour certains, depuis un mois pour d'autres !).
On pourra reprendre en chœur la chanson L'école est finie, chantée par Sheila (pour les plus jeunes, tapez ce nom étrange dans votre moteur de recherche favori, qui devrait vous pondre quelques résultats censés). Pour la petite histoire, cette chanson est parue en février 1963. Les paroles en furent écrites par C. Carrère et A. Salvet, la musique par J. Hourdeaux.
Certains feront peut-être un bel autodafé de leurs cahiers et danseront autour des flammes.
D'autres pousseront un grand ouf de soulagement ("encore une année de ouf qui se termine" pouvant  en outre être une expression de salle de classe, mais aussi de salle de profs).
Bref, c'est les vacances.
Vous noterez l'orthographe du titre de cet article. L'invariabilité de "vive" s'est imposée. Mais écrire "Vivent les vacances" n'est pas faux. Juste désuet aujourd'hui.
J'ai aussi écrit "c'est les vacances". Il aurait fallu écrire "Ce sont les vacances". En fait, "les vacances" est pris au sens générique et désigne ici une période bien précise. On peut même dire que l'expression complète serait "c'est la période des vacances". Autre exemple : "C'est les soldes".
"C'est les vacances", bien que familier, est toléré. Et, entre nous, vous entendez souvent "ce sont les vacances" ? Non ? Moi non plus.
Encore un petit exemple, en passant, de l'évolution naturelle d'une langue dite vivante...
Et quoiqu'il en soit, profitez-en bien tous (des vacances, bien entendu !).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire