samedi 20 juillet 2013

Tout, tout, tout, vous saurez tout...

Tout.
C'est un adjectif. Ou un adverbe. Ou un pronom. Et quand, en outre, il faut faire la liaison du t final avec la voyelle ou le h muet qui le suit, toutes les conditions sont réunies pour tomber dans un piège orthographique.
Je vous fais donc un petit "tout-en-un" sur tout, sans tout vous dire non plus...

Tout adjectif :
C'est bête à dire, mais dans ce cas il s'accorde en genre et en nombre.
Ex : Toutes ces règles sont parfois bien compliquées.

Tout adverbe :
Normalement, comme tout adverbe, il doit être invariable. C'est le cas, en effet, au masculin et devant les adjectifs féminins commençant par une voyelle ou un h muet (aïe ! Ça se complique).
Ex 1 : Les tout premiers vacanciers de l'été sont sur le point de rentrer chez eux.
Ex 2 : La France tout entière est aujourd'hui sous le soleil.
Ex 3 : Ces jeunes filles sont tout émoustillées par les beaux yeux bleus du maître-nageur.

Toutefois, tout varie en genre et en nombre devant les adjectifs féminins commençant par une consonne ou un h aspiré.
Ex 1 : L'été, les plages de la région sont toutes noires de monde.
Ex 2 : Cette jeune fille devient toute rouge lorsque le maître-nageur la regarde droit dans les yeux.

Dernière situation pour tout en tant qu'adverbe :
Lorsqu'il est employé pour renforcer un nom, tout peut s'accorder... ou non.
On pourra ainsi écrire il est tout fureur ou il est toute fureur.
Toutefois, dans certaines locutions, tout reste invariable :
Tout feu tout flamme ; tout yeux tout oreilles ; tout ouïe.

Tout pronom :
Lorsqu'il est complément d'objet direct d'un verbe à l'infinitif ou au participe passé, il se place devant celui-ci.
Ex 1 : Ce cahier de vacances est trop dense. L'enfant ne pourra pas tout faire.
Ex 2 : Cette gaufre était énorme, mais l'enfant a tout mangé.

Tout et les noms propres :
Devant un nom d'auteur, tout est invariable.
J'ai lu tout Amélie Nothomb.

Devant un titre d'œuvre, tout est invariable, SAUF lorsque le titre commence par un article défini féminin (singulier ou pluriel).
Ex 1 : J'ai lu tout Les misérables.
Ex 2 : J'ai aussi lu toute La condition humaine.

Devant un nom de ville, tout est normalement invariable, mais on peut aussi l'accorder pour insister sur la ville et non sur ses habitants (subtil, ça !).
Ex 1 : Le 14 juillet, tout Paris est en fête.
Ex 2 : Le 14 juillet, toute Carcassonne fut illuminée par l'embrasement de la cité.

Bien.
Je pourrais aussi vous parler de tout utilisé avec à, de, en ou contre. Il faudrait aussi préciser les cas de "tout autre" et "tout ce qu'il y a".
Je vais en rester là pour aujourd'hui. On verra tout ça une toute prochaine fois !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire