vendredi 14 juin 2013

Antiphrase

L'anti-machin-chose (remplacez machin-chose par ce que vous voulez, selon vos convictions) a le vent en poupe en ce moment.
Toutefois, ne voyez aucune malice à ce que j'écrive aujourd'hui sur cette figure de style appelée antiphrase, qui n'a donc pas grand-chose à voir avec les premières lignes de ce billet. Encore que, certains d'entre vous y trouveront matière à en faire quelques-unes !
Qu'est-ce donc ?
L'antiphrase est une figure de style consistant à dire une chose pour signifier son contraire.
L'antiphrase la plus utilisée, peut-être, est la suivante : "Tu commences à me plaire", que tout le monde, spontanément, traduit par "Tu m'exaspères".
Si vous réfléchissez un peu, vous allez en trouver beaucoup d'autres, utilisées dans le langage courant.
Les exemples littéraires ne manquent pas non plus. Je n'en citerai donc qu'un, mais quel bel exemple ! On le doit à MONTESQUIEU, dans De l'esprit des lois, livre 15 (1748). Dans cet extrait, L'auteur feint de se faire l'avocat de l'esclavage des noirs :
De l'esclavage des Nègres
Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais :
Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres.
Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.
Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête ; et ils ont le nez si écrasé, qu'il est presque impossible de les plaindre.
On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir.
Il est si naturel de penser que c'est la couleur qui constitue l'essence de l'humanité, que les peuples d'Asie, qui font des eunuques, privent toujours les noirs du rapport qu'ils ont avec nous d'une manière plus marquée.
On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui chez les Égyptiens, les meilleurs philosophes du monde, était d'une si grande conséquence, qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.
Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui chez des nations policées, est d'une si grande conséquence.
Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.
Des petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains : car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié.

En passant, MONTESQUIEU mérite d'être (re)découvert : ses livres sont d'une actualité troublante...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire