vendredi 24 mai 2013

Asyndète et polysyndète

L'asyndète est une figure de construction affectant la forme de la phrase par l'absence de lien coordonnant.
Exemples :
Français, Anglais, Lorrains, que la fureur rassemble,
Avançaient, combattaient, frappaient, mouraient ensemble.
(Voltaire, La Henriade)
Ménalque se jette hors de la portière, traverse la cour, monte l’escalier, parcourt l’antichambre, la chambre, le cabinet ; tout lui est familier, rien ne lui est nouveau ; il s’assit, il se repose, il est chez soi.
(La bruyère, Les caractères)

À l'inverse, la polysyndète consiste à multiplier ces liens.
Exemples :
Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. − Et je l'ai trouvée amère. − Et je l'ai injuriée.
(Arthur Rimbaud, prologue d'Une saison en enfer)
Mais tout dort, et l’armée, et les vents, et Neptune.
(Racine, Iphigénie, acte I, scène 1)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire