vendredi 19 avril 2013

Perles des administrés

Après les perles de l'administration, voici celles des administrés. Et certaines valent le détour... Encore un beau collier à parcourir, perle par perle.
NB : toutes ces perles sont extraites de l'excellent livre de Pierre FERRAN, "Les perles du courrier administratif" - voir le livre sur Amazon.
Les fautes d'orthographe ou de syntaxe sont d'origine certifiée !


J’ai l’avantage de vous avertir que ma belle-mère est incessamment décédée.

Si le type qui a provoquer l’accident vous donne ensuite des coups de poings, est-ce que le constat à l’amiable reste valable, ou non ?

Monsieur le Directeur, mon mari est mort. Dites moi comment le faire sortir de la caisse.

Est-ce que j’ai droit à un congé pour aller enterrer ma belle-mère qui est mourante ? Merci pour me faire ce plaisir.

Suite au passage de votre contrôleur, veuillez m’envoyer un carnet de maternité.

Pour une emboche, il me faudré un estrait de mon casier judiciaire et si possible vierge.

Quand l’huissier a parlé de me saisir, je lui ai interdit de me toucher et c’est en me défendant que mon mari l’a bousculé. A ce moment-là, il a disparu sous le plancher car il était complètement pourri.

Je n’ai pas touché depuis deux mois. Pourquoi que vous laissez ma rente en plan.

Mon mari s’est beaucoup usé le cœur en abusant de courtisane.

Selon vos instructions j’ai donné le jour à deux jumeaux que vous trouverez ci-joint dans l’enveloppe.

Votre histoire de règlement par tranche c’est reculer pour mieux s’ôter le pain de la bouche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire