mardi 26 février 2013

Accentuation des majuscules


Cela va sans dire, et pourtant... Force est de constater que la majuscule accentuée est en voie de disparition. Or l'accent a pleine valeur orthographique dans la langue française. Anglicisation sournoise ou flemme généralisée ?

Petit (non, grand !) retour en arrière : école primaire, années 60-70. À une époque de la vie où l'on prend, ou pas, le virage de l'orthographe et de la lecture. Je me souviens bien de cet apprentissage un peu particulier qui consistait à calligraphier les lettres majuscules... et à les accentuer lorsque cela s'imposait. Ce n'est que bien plus tard que, par souci de rapidité d'écriture (la prise de notes et la calligraphie n'ont jamais fait bon ménage), les majuscules "d'imprimerie" se sont généralisées.

Soit, mais de là à escamoter l'accent sur le A qui débute une phrase, par exemple. Personnellement, je me force à le mettre. Et vous ? Bref, il y a une autre raison pour expliquer, à mon humble avis, ce qui reste une faute d'orthographe.

Un petit coup d'œil à nos chers claviers d'ordinateurs. Regardez. Avez-vous trouvé le "À" ? Et le "É" ? Non. Si vous êtes soucieux d'accentuer vos majuscules, il va falloir faire un petit effort pour afficher un "À" à l'écran. À moins de disposer d'un MAC (non, non, pas de pub déguisée ici ! Je travaille indifféremment avec un PC ou un MAC, et je peux donc en parler en toute connaissance de cause), dont le clavier permet d'accentuer très facilement les majuscules.

Voici donc le coupable ! Le clavier de nos PC, issu du monde anglo-saxon, ne fait vraiment pas la part belle aux majuscules accentuées de la langue française. Mais est-ce le seul responsable ?

Honnêtement, hormis pour les personnes qui, comme moi, sont amenées à respecter scrupuleusement les règles de l'orthographe, et qui maîtrisent, de ce fait, les raccourcis clavier (si le dit clavier ne permet pas de taper directement la lettre souhaitée), pour le commun des mortels, en revanche, taper un "A" en lieu et place du "À" ne porte pas plus à conséquence que cela. D'ailleurs, il suffit de prendre le premier journal ou magazine venu pour se rendre compte que cette "flemme" est très largement répandue !

Combat d'arrière-garde ? Je ne crois pas. Et défendre la majuscule accentuée, c'est la moindre des choses pour un écrivain public, non ?

Allez, je vous donne quelques astuces pour vous en sortir vite fait, bien fait (sous Windows) :

Avec Word ou Works : écrivez votre phrase en minuscules, cliquez sur Maj  (flèche vers le haut) + F3 (cliquez une fois = première lettre en majuscule, deux fois = toute la sélection).
Avec OpenOffice : menu > insertion > caractères spéciaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire